What Séminaire?

05 février 2018

Trump vend du vent

Il y a un défi modeste avec le fait que le président Donald Trump se vante d'avoir fait la promotion de nombreux chasseurs F-52 mma en Norvège. L'avion ne peut pas vraiment être trouvé; c'est un avion trouvé dans le "Call of Duty" jeu de tir à l'origine personne-personne. Trump a produit la gaffe lors d'une conférence de presse conjointe avec la ministre norvégienne de la Parfaite Erna Solberg à la résidence blanchie mercredi. «En octobre, nous avons commencé à fournir les tout premiers avions de chasse F-52 et F-35 mma», s'est félicité M. Trump à propos des 10 milliards de dollars obtenus. "Nous avons un total de 52 et ils ont fourni une variété d'entre eux actuellement un peu avant la routine." La Norvège a obtenu 52 jets de F-35 et Trump a fait une apparition pour "mal lire une déclaration préparée et incorporer le corps de 52 avions avec toute la désignation de combattant F mma ", a noté la BBC. La page Wiki "Call of Duty" décrit le jet imaginaire comme étant "équipé de post-brûleurs pour une meilleure vitesse de survol des avions, et également de systèmes de freinage à air frais, qui offrent au combattant mma une maniabilité supplémentaire dans les virages serrés. "Donald Trump s'est vanté aujourd'hui de l'achat par les Etats-Unis de l'avion" F52 "en Norvège. Ils n'existent pas, en plus des fonctionnalités du jeu xbox 'Call of Task' largement utilisé. Au cours d'une réunion de presse conjointe mercredi avec Erna Solberg, meilleure ministre de Norvège, Trump a mentionné que l'Amérique faisait la promotion d'un avion de chasse norvégien. Le directeur norvégien a réussi à obtenir l'expédition et la livraison des «F-52» fabriqués par nous. «En novembre, nous avons commencé à offrir les premiers chasseurs F-52 et F-35», a-t-il laissé échapper. Le F-52 est généralement un avion imaginaire qui figure clairement dans la gamme des jeux Get Obligation. Cette page Web enthousiaste informe les capacités de l'engin, qui sont bien sûr les plus extraordinaires. "On a dit que Trump discutait dans la maison de couleur blanche pour annoncer l'achat par la Norvège de 52 jets F-35 de Lockheed Martin, fort de l'aéronautique des Etats-Unis," basé sur des comptes. "Nous en avons un total de 52 et ils en ont déjà livré plusieurs, un peu avant l'emploi du temps", a déclaré mercredi M. Trump, en ajoutant "un achat de 10 milliards de dollars". en novembre avec les efforts visant à renforcer la puissance de sa poussée d'air frais. A lire sur le site de cette expérience de vol en L39 Albatros.

Posté par adminsem à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


30 janvier 2018

L’entraide des rats

Même des animaux aussi rudes que les rats, qui se battent continuellement dans nos caves, sont assez intelligents pour ne pas se quereller en pillant nos provisions, mais pour s'aider les uns les autres dans leurs expéditions et leurs migrations, et même pour nourrir leurs infirmes. Quant aux rats-castors ou aux rats musqués du Canada, ils sont extrêmement sociables. Audubon ne pouvait qu'admirer «leurs communautés pacifiques, qui ne demandent qu'à être laissées en paix pour jouir du bonheur». Comme tous les animaux sociables, ils sont vifs et enjoués, ils se combinent facilement avec d'autres espèces, et ils ont atteint un très haut degré de développement intellectuel. Dans leurs villages, toujours disposés sur les rives des lacs et des rivières, ils prennent en compte l'évolution du niveau de l'eau; leurs maisons en forme de dôme, qui sont construites en argile battue entrelacées de roseaux, ont des coins séparés pour les déchets organiques, et leurs salles sont bien tapissées en hiver; ils sont chauds et néanmoins bien ventilés. Quant aux castors, qui sont dotés, comme on le sait, d'un caractère très sympathique, leurs étonnants barrages et villages, dans lesquels des générations vivent et meurent sans connaître d'autres ennemis que la loutre et l'homme, illustrent merveilleusement ce que l'entraide peut accomplir. la sécurité de l'espèce, le développement des habitudes sociales et l'évolution de l'intelligence, qu'ils connaissent de tous ceux qui s'intéressent à la vie animale. Laissez-moi seulement remarquer qu'avec les castors, les rats musqués et quelques autres rongeurs, nous trouvons déjà la caractéristique qui sera aussi distinctive des communautés humaines, c'est-à-dire, le travail en commun.

Posté par adminsem à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2017

Les pieds dans le vide

A vu de la chaleur actuelle, je souhaiterais parler dans ce billet d'un truc particulièrement rafraîchissant : une activité que j'ai réalisée tout récemment et qui, je l'avoue, m'a beaucoup plu : un baptême de parapente à Montpellier. C'est vraiment une activité aérienne qui ne ressemble à aucune autre, si vous ne connaisse zpas ! Sans moteur, sans cockpit, où l'on sent le vent sur son visage, et où l'on a l'impression de voler : c'est franchement incroyable. Et avec le temps qu'il faisait, la vue était vraiment somptueuse ! Cette escapade dans les hauteurs a même eu un effet inattendu sur mon humble personne. Après avoir atterri, je me suis en effet rendu compte que durant le vol, je n'avais pensé à rien. Et cela relève du miracle, pour moi ! Dans la vie de tous les jours, j'ai en effet la tête truffée de pensées parasites. Je réfléchis à un paquet de choses diverses et variées : ça ne s'arrête jamais. En ce moment, par exemple, je songe aux derniers événements de l'actu. À ce triste record du nombre de déracinés dans le monde en 2016, à l'étonnante élection de François Ruffin à l'Assemblée nationale, à l'histoire hallucinante du Moineau de Dieu (un roman que je vous conseille vraiment). Ou encore, à la stratégie désastreuse de Microsoft en matière de jeux vidéo, et à l'échec programmé de sa prochaine console. Toutes ces pensées s'imposent à mon cerveau sans que je puisse rien faire pour les empêcher de me hanter. Et même quand je veux me vider la tête, ces pensées disparaissent rarement entièrement ! Mais là, bizarrement, à compter du moment où j'ai quitté le plancher des vaches, plus aucune pensée ne s'est glissée en moi : c'était tout simplement magique. J'ai eu l'impression l'espace d'un instant de redevenir un gosse examinant le monde sans être submergé par des pensées superflues ! Franchement, si vous aimez les sensations, n'hésitez pas : vous m'en direz des nouvelles ! Vous pouvez jeter un oeil au site où j'ai déniché ce baptême en parapente. ;-) Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture du blog sur cette activité de vol en parapente à Montpellier qui est très bien élaboré sur ce sujet.

 

parapente 7

Posté par adminsem à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2017

Le problème des pesticides

La santé des travailleurs agricoles et de la population dans son ensemble, y compris les enfants, est menacée par les pesticides utilisés dans les zones agricoles et potentiellement par ceux contenus dans les aliments que nous consommons. De nombreux éléments montrent que l’exposition à certains pesticides représente un facteur de risque supplémentaire non négligeable de contracter de nombreuses maladies chroniques, y compris différentes formes de cancers et de maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et celle d’Alzheimer, et de développer des malformations congénitales. Il existe également un solide faisceau de preuves selon lesquelles l’exposition aux pesticides serait associée à l’affaiblissement du système immunitaire et à des déséquilibres hormonaux. Bien qu’il existe des problèmes inhérents à la conduite d’expériences à grande échelle et à l’identification directe de la cause de ces problèmes de santé chez l’homme, les associations statistiques entre l’exposition à certains pesticides et l’incidence de certaines maladies sont irréfutables et ne doivent pas être ignorées. Les mécanismes par lesquels ces produits chimiques peuvent provoquer la maladie ne sont peut-être pas encore bien compris, mais les recherches suggèrent un rôle important dans l’altération des fonctions de détoxification des enzymes, ainsi que des impacts sur les canaux ioniques et les récepteurs de l’ensemble de l’organisme. De plus, certains membres de la population présentent une vulnérabilité génétique inhérente aux effets sanitaires de l’exposition aux pesticides et sont par conséquent plus à risque que les autres. La difficulté d’identifier de telles différences et de mettre en place des politiques assurant un niveau de protection élevé pour tous risque de rester insurmontable tant que nous continuerons à dépendre de l’application régulière de pesticides. En outre, les futures générations qui n’ont pas encore été exposées à ces substances risqueraient de contracter ces maladies en raison de l’hérédité épigénétique transgénérationnelle. De nombreux pesticides de synthèse utilisés dans l’agriculture étant persistants et répandus dans l’environnement, nous sommes donc exposés à un cocktail de produits chimiques par le biais des aliments que nous consommons et de l’environnement dans lequel nous vivons. Les données semblent indiquer que cette exposition se compose en grande partie de mélanges de produits chimiques dont les effets toxiques sont inconnus, particulièrement sur le long terme. Ces substances peuvent interagir de telle sorte que ces mélanges peuvent présenter une toxicité imprévisible, parfois même plus élevée que pour chaque composant pris séparément. Malgré certaines initiatives destinées à décrire la toxicité de ces interactions, il n’existe aucune directive ni règlement international pour l’évaluation des risques encourus. En outre, les pesticides ne sont pas les seuls produits chimiques dangereux auxquels notre corps est exposé tous les jours. C’est pourquoi il paraît nécessaire et urgent de réduire et, dans la mesure du possible, d’éviter toute exposition humaine à des produits chimiques dangereux. Dans le cas des produits chimiques agricoles, nous allons devoir repenser totalement notre système agricole afin d’éliminer l’exposition aux pesticides de synthèse et protéger la santé des personnes subissant une exposition élevée et/ou des groupes vulnérables, tels que les travailleurs agricoles et les enfants, mais également de la population dans son ensemble, ainsi que des écosystèmes sauvages.

Posté par adminsem à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2017

Le bon parfum pour son corps

Que vous essayiez de dissimuler un aspect de votre look ou que vous optiez pour un nouveau look, cet article contient de bons conseils pour vous aider à paraître aussi beau que jamais. Apprenez à faire correspondre votre beauté extérieure à celle de votre moi intérieur en lisant ces conseils. Pour éviter les dommages causés par la chaleur, séchez vos cheveux à l'air. Les séchoirs à cheveux, les lisseurs et les fers à friser font des ravages avec les hydratants naturels de vos cheveux et étourdissent le cuir chevelu. Réglez votre séchoir à son réglage le plus bas si le temps est limité et vous devez vous sécher les cheveux. Vos cheveux seront soyeux pendant de nombreuses années. Vous pouvez utiliser du mascara de couleur foncée pour ouvrir les yeux et attirer l'attention sur les yeux. Toujours garder du mascara sur vous afin que vous puissiez retoucher vos yeux tout au long de la journée. Les boutons et les imperfections peuvent soudainement éruption pour provoquer le chaos dans votre routine de maquillage. Lorsque cela vous arrive, essayez de tamponner une goutte de dentifrice sur la zone. Laissez le dentifrice sécher pendant environ 10 minutes. L'utilisation de cette technique devrait réduire considérablement la taille du bouton. Le processus de bronzage peut causer beaucoup de complications lorsque vos pores et vos follicules sont encore ouverts. Si vous le faites, vous pouvez éprouver une irritation extrême. Votre peau est délicate après l'épilation à la cire ou le sucre, et vous devriez éviter les produits qui contiennent des produits chimiques ou des parfums qui peuvent causer de l'inconfort. Rester hydraté est une partie importante de tout régime de soins de la peau. L'eau est le nettoyant de la nature, et son pouvoir de rincer le corps des polluants nocifs peut entraîner une peau plus radieuse et attrayante. Placez des gouttes oculaires dans vos yeux pour vraiment obtenir des yeux qui brillent. Les gouttes préviennent également les rougeurs causées par la sécheresse ou l'irritation. Si vous avez un travail de bureau où vous êtes sur un ordinateur pendant une longue période, les gouttes oculaires sont extrêmement pratiques car elles peuvent soulager les yeux fatigués. Gardez un bouton sur votre personne et utilisez-les toutes les quatre heures environ. Pour favoriser une peau plus saine, essayez d'utiliser une brosse douce et sèche sur votre peau avant de prendre une douche, ce qui stimule les glandes sébacées et aide à garder votre peau hydratée. Utilisez un mouvement circulaire pour vous brosser, en progressant de vos pieds à votre visage; terminer avec une douche chaude et savon doux. Lavez vos pinceaux de maquillage fréquemment. Remplissez l'évier de votre salle de bain et lavez-les à l'eau tiède avec du savon pour bébé. Rincez toujours tout le savon et assurez-vous que les brosses sèchent à l'air. Cela évite que le maquillage ne soit recouvert de poils et que le potentiel de bactéries nocives pouvant causer l'acné disparaisse. Le fard à joues mat est plus flatteur que le fard à joues pour la plupart des types de peau. Blush Shimmer peut faire ressortir les imperfections et les imperfections comme les cicatrices et l'acné. L'utilisation de fards à joues mates aide à camoufler vos imperfections, rendant votre peau impeccable et radieuse. Heureusement, vous avez appris quelques conseils de beauté simples qui peuvent vous aider à regarder votre meilleur. En suivant les conseils fournis dans cet article, vous ne serez plus un novice de la beauté. Bientôt, vous allez être en mesure de faire vos propres routines de beauté. Retrouvez toutes les infos sur cette création de parfum à Grasse en suivant le lien.

Posté par adminsem à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 novembre 2017

Arnaque à l’horodatage

Un homme de 33 ans a été mis en examen ce lundi, suspecté d’avoir escroqué ses victimes lorsqu’elles payaient leur stationnement, avec l’aide d’un complice. La mairie de Beauvais avait jugé l’affaire suffisamment inquiétante pour alerter les habitants sur Facebook. Depuis le début du mois d’octobre, de nombreuses personnes âgées étaient victimes de vols à proximité d’horodateurs. Un homme de 33 ans a été mis en examen ce lundi et placé en détention dans cette affaire, a indiqué le procureur de la République, Florent Boura. Son mode opératoire était bien rodé. Lorsque la victime insérait sa carte bancaire et composait son code pour payer le stationnement, un malfaiteur tentait de la distraire quelques secondes. Le temps pour son complice de subtiliser la carte bancaire, puis d’assurer à la retraitée que la carte avait été avalée par l’appareil. Depuis le début octobre, sept plaintes avaient été déposées. Avec un butin total conséquent estimé à plus de 15 000 €. « L’homme allait directement au distributeur retirer le maximum d’argent possible, explique une source proche du dossier. Il allait aussi dans les tabacs acheter des cigarettes ou jouer à des paris sportifs. » L’un des deux malfaiteurs avait été rapidement identifié par la police nationale. Mais malgré la mise en place de plusieurs dispositifs à proximité de la place des Halles, à Beauvais, il n’avait pas pu être interpellé. Les policiers municipaux ont finalement mis la main sur le voleur présumé samedi, dans le centre-ville, après qu’une nouvelle victime de 94 ans a été victime de la même arnaque. Placé en garde à vue au commissariat, il a reconnu plusieurs faits, mais n’a pas voulu dénoncer son complice. D’après l’enquête de police, le duo n’en était sans doute pas à son coup d’essai, et pourrait avoir sévi ailleurs dans l’Oise, comme à Chantilly ou à Creil. Une instruction a été ouverte pour tenter de trouver d’autres victimes.

Posté par adminsem à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

Une excursion en quad

La semaine dernière, j'ai tenté une excursion en quad à Mende en Lozère. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais je me suis amusé comme un fou. Malgré tout, durant cette activité, j'ai réalisé un truc plutôt incroyable : mes moments préférés dans les expériences de ce type, ce sont les moments de panique. Lorsque je fonce un peu trop vite, ou encore lorsque j'évite un obstacle de justesse, c'est là que je m'amuse le plus ! C'est quand même insolite, à première vue, d'apprécier avoir peur. D'autant que, maintenant, je constate que cette peur est présente dans chaque aspect de nos vies. Considérez le cinéma, par exemple. Un remake du roman le plus atroce de Stephen King est récemment sorti sur les écrans. Pour quelle raison aller au cinéma pour avoir peur ? Et on retrouve la trace de cette peur dans la presse aussi. Tenez, la fascination exercée par Trump : il fait régulièrement la une des médias. Il n'y a pas longtemps encore, il a dit devant les membres de l'ONU souhaiter anéantir la Corée du Nord. J'ai finalement compris qu'en fait, si ce milliardaire captive tant, c'est parce qu'il nous épouvante. Comme le clown du roman, il peut causer un vrai désastre, et nous le contemplons sans réagir, tétanisés. Et c'est comme ça tout le temps. Pour quelle raison les journalistes se forcent-ils à sortir en plein ouragan pour tourner les images les plus effrayantes ? Pourquoi avons-nous besoin de ralentir lorsque que nous passons à proximité d'un carambolage ? Une fois encore, c'est la peur. La peur est, semble-t-il, un élément crucial de notre société. Et ce qui est vraiment extraordinaire, c'est que nous n'en sommes pas même victimes : nous en redemandons toujours plus. Elle est à l'origine de notre mauvais goût. Mais elle est peut-être inévitable, au final. Je pense même qu'elle est la résultante logique du confort actuel dont nous bénéficions, et dont nous souhaitons nous défaire à l'occasion. D'ailleurs, si vous ne connaissez pas, je vous conseille la rando en quad. Vous trouverez plus d'infos sur ce site ! Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de cette rando en quad en Lozère.

 

quad15

Posté par adminsem à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2017

Vers un Kurdistan indépendant

Le premier ministre irakien Haider al-Abadi a martelé jeudi qu'il ne voulait pas de «confrontation armée» avec la région autonome du Kurdistan, qui a voté pour l'indépendance, et a appelé les peshmergas (combattants kurdes) à continuer à combattre au côté des forces irakiennes. «Nous ne voulons pas de confrontation armée, nous ne voulons pas d'affrontements, mais l'autorité fédérale doit prévaloir», a déclaré M. Abadi à l'issue d'un entretien à Paris avec le président français Emmanuel Macron. «J'appelle les peshmergas à travailler à nos côtés comme nous avons travaillé ensemble contre Daech (acronyme arabe du groupe État islamique), pour garantir la sécurité de nos concitoyens», a insisté le premier ministre irakien, tout en répétant que le «séparatisme» kurde n'était pas «acceptable». Le référendum sur l'indépendance du Kurdistan autonome irakien, approuvé le 25 septembre à une écrasante majorité, a entraîné une grave crise entre Bagdad et la région kurde, soumise depuis à un isolement économique de la part de l'État central, mais aussi des voisins turc et iranien, opposés à toute velléité d'indépendance kurde. Cette crise intervient alors que l'Irak est en passe de reprendre le contrôle de tous les fiefs de l'EI, un combat dans lequel les peshmergas kurdes sont souvent en première ligne. M. al-Abadi a d'ailleurs solennellement annoncé la «libération» de la ville de Hawija, dernier grand centre urbain de l'EI en Irak. Sa reprise ne laisse au groupe djihadiste qu'un seul fief dans le pays: les localités d'al-Qaïm et de Rawa, dans le désert frontalier de la Syrie. De son côté, le président français a réitéré auprès de M. Abadi «l'engagement plein et entier» de la France dans la coalition antijihadiste. «Nous continuerons jusqu'au bout et aussi longtemps qu'il le faudra d'être présent», a affirmé M. Macron, promettant également d'ouvrir «une nouvelle page de la relation bilatérale» entre Paris et Bagdad. Évoquant la crise au Kurdistan, le président français a rappelé que Paris voulait «la stabilité de l'Irak, l'intégrité territoriale de l'Irak et un État fort en Irak». Mais il a également souligné que la France restait «préoccupée par la situation des Kurdes». «Nous plaidons pour la reconnaissance du droit des Kurdes dans le cadre de la Constitution irakienne» (votée en 2005, NDLR), a déclaré M. Macron. «J'ai souligné le souhait de la France de voir l'Irak s'engager dans la voie de la réconciliation nationale pour établir une gouvernance inclusive qui réponde aux aspirations de l'ensemble des composantes de la société irakienne dont les Kurdes d'Irak avec qui la France entretient des liens d'amitié», a-t-il ajouté. «La France est prête si l'autorité irakienne le souhaite à contribuer activement à la médiation engagée par l'ONU», a-t-il poursuivi. Dans sa déclaration, M. Abadi n'a pas mentionné cette médiation. «L'équation est compliquée pour le premier ministre irakien, qui a besoin de continuer la lutte contre Daech et donc que les peshmergas continuent à se battre avec les unités irakiennes», a indiqué une source diplomatique française, se disant cependant confiant que les «tensions» apparues sur le terrain entre combattants kurdes et forces irakiennes après le référendum soient «maîtrisées».

Posté par adminsem à 17:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2017

Les dauphins: captivité ou non

Dans la famille "Activités extraordinaires", je demande la nage avec les dauphins ! Dernièrement, c'est en effet ce cadeau que m'a fait un amiDes dauphins sauvages, et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça a été une expérience exceptionnelle. Si vous désirez vivre cette expérience, suivre ces quelques conseils vous permettra néanmoins les principes de base pour ne pas rater cette rencontre inoubliable. Avant toute chose, il faut entrer dans l'eau en douceur. Souvenez-vous que lorsque vous les rejoignez dans l'eau, vous entrez dans leur environnement. Si vous entriez quelque part avec l'intention de vous faire des amis. Si vous entrez en vous jetant dans la pièce, vous vous grillez clairement les personnes présentes à dos. En nageant, il faut garder les bras le long du corps. De manière générale, il faut éviter de les toucher. Si vous alliez dans une réserve, est-ce qu'il vous viendrait à l'idée de toucher tous les animaux que vous croisez ? Enfin, et c'est le plus important : si vous prévoyez de nager avec des dauphins, n'allez pas le faire avec des dauphins dressés. Lorsqu'il vit en liberté, le dauphin mange à sa faim. Mais en delphinarium, c'est un esclave volontairement sous-nourri pour qu'il soit plus sensible au dressage. Et si vous croyez qu'il faut aller à l'autre bout du monde pour voir des dauphins sauvages. La preuve : en ce qui me concerne, je les ai trouvés en Méditerranée. Je vous mets le lien vers le site , si vous voulez vivre cette aventure unique ! :-)Retrouvez toutes les infos sur ce pour nager avec les dauphins à Mandelieu en suivant le lien.

Posté par adminsem à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 août 2017

Les exécutions au Rwanda

Dans un rapport publié en juillet, l'ONG internationale des droits de l'Homme fournit les détails de ces exécutions commises parfois avec l'aide des autorités locales. «Des militaires ont arrêté arbitrairement et abattu la plupart des victimes, dans ce qui semble être une stratégie officiellement approuvée d’exécuter les voleurs, trafiquants et autres petits délinquants suspectés au lieu de les traduire en justice», lit-on dans ce document intitulé «“Tous les voleurs doivent être tués” : Exécutions extrajudiciaires dans l’ouest du Rwanda». La plupart de ces meurtres, qui ont eu lieu à l'ouest du pays, constituent, selon l'ONG, «une violation flagrante de la loi rwandaise et du droit international des droits de l'Homme.» Pour HRW, ces exécutions extrajudiciaires sont loin d'être isolées. Elles font partie d'une stratégie officielle du gouvernement visant à répandre la peur, faire respecter l’ordre et dissuader de toute résistance aux ordres ou aux politiques du gouvernement. À deux semaines de la présidentielle prévue le 4 août, le président Paul Kagame, au pouvoir depuis 2003, se présente face à deux opposants qui se plaignent d'avoir reçu des menaces et des intimidations depuis l’annonce de leur candidature. Alors que le chef de l'État rwandais est censé transformer ce pays d'Afrique centrale, qui a connu un génocide de plus 800 000 morts en 1994, l'opposition est muselée et les critiques à l'égard du pouvoir conduisent le plus souvent à des détentions arbitraires ou à des disparitions forcées. À peine le rapport rendu public que le ministre de la Justice rwandaise Busingye Johnston s'est empressé de nier son contenu. Toutefois le 5 juillet, confie l'ONG, un responsable local avait reconnu que des personnes avaient été abattues pour «question de sécurité» en tentant de traverser la frontière depuis la RDC. Dans la plupart des cas documentés par Human Rights Watch, les autorités militaires et civiles locales avaient expliqué aux populations que les personnes suspectées des délits avaient été tuées et que tous les autres voleurs et autres criminels de la région seraient aussi arrêtés et exécutés. Des familles ont été menacées en tentant de récupérer les corps de leurs proches. D'autres ont quitté leurs villages par peur de représailles ou d'être prises pour cible. «Le gouvernement rwandais devrait veiller à mettre fin immédiatement aux exécutions sommaires de criminels suspectés par les forces de sécurité et se concentrer sur les enquêtes et les poursuites à l’encontre des responsables des crimes en ne permettant aucune tentative de dissimulation», indique HRW. L'ONG invite par ailleurs les autorités judiciaires, militaires et policières à faire des déclarations publiques claires pour interdire les intimidations et autres menaces à l'égard des familles des victimes.

Posté par adminsem à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]