Un homme de 33 ans a été mis en examen ce lundi, suspecté d’avoir escroqué ses victimes lorsqu’elles payaient leur stationnement, avec l’aide d’un complice. La mairie de Beauvais avait jugé l’affaire suffisamment inquiétante pour alerter les habitants sur Facebook. Depuis le début du mois d’octobre, de nombreuses personnes âgées étaient victimes de vols à proximité d’horodateurs. Un homme de 33 ans a été mis en examen ce lundi et placé en détention dans cette affaire, a indiqué le procureur de la République, Florent Boura. Son mode opératoire était bien rodé. Lorsque la victime insérait sa carte bancaire et composait son code pour payer le stationnement, un malfaiteur tentait de la distraire quelques secondes. Le temps pour son complice de subtiliser la carte bancaire, puis d’assurer à la retraitée que la carte avait été avalée par l’appareil. Depuis le début octobre, sept plaintes avaient été déposées. Avec un butin total conséquent estimé à plus de 15 000 €. « L’homme allait directement au distributeur retirer le maximum d’argent possible, explique une source proche du dossier. Il allait aussi dans les tabacs acheter des cigarettes ou jouer à des paris sportifs. » L’un des deux malfaiteurs avait été rapidement identifié par la police nationale. Mais malgré la mise en place de plusieurs dispositifs à proximité de la place des Halles, à Beauvais, il n’avait pas pu être interpellé. Les policiers municipaux ont finalement mis la main sur le voleur présumé samedi, dans le centre-ville, après qu’une nouvelle victime de 94 ans a été victime de la même arnaque. Placé en garde à vue au commissariat, il a reconnu plusieurs faits, mais n’a pas voulu dénoncer son complice. D’après l’enquête de police, le duo n’en était sans doute pas à son coup d’essai, et pourrait avoir sévi ailleurs dans l’Oise, comme à Chantilly ou à Creil. Une instruction a été ouverte pour tenter de trouver d’autres victimes.